Royaume de Moossou: Nanan Kangah Assomou offre une salle polyvalente


07/10/2019 à 15:18:18  |  Pays : Côte d'Ivoire  

Le bâtiment qui rivalise avec la splendeur du palais royal sera bientôt inauguré, à l’occasion d’une grande fête populaire.

A l’instar de la ville historique de Grand-Bassam, le royaume de Moossou veut se positionner comme une destination touristique en se dotant d’infrastructures capables d’accueillir des visiteurs et des évènements de grande envergure. Aussi Nanan Kangah Assoumou, roi de Moossou, a-t-il fait sortir de terre un complexe culturel baptisé Complexe polyvalent reine mère Kakou Brou.

Avant la fin des travaux du joyau architectural aux commodités futuristes, achevés à 90%, une visite a été accordée à la presse le 2 octobre. L’imposant bâtiment qui a une belle vue sur la lagune a été construit entre la cour royale et le pont qui mène à Bonoua.

D’ici la fin de l’année, Nanan Kangah Assomou et sa notabilité procéderont à son ouverture officielle, avec en tête d’affiche musicale le groupe Magic System. « La salle porte le nom de l’une de mes grand-mères qui m’a marqué. C’est la mère de mon grand-oncle Diblè Joseph, chef canton et intellectuel. C’est lui qui a eu l’idée de faire des papiers et d’en légaliser certains. Ils ont servi, plus tard, de documents fonciers du royaume. Par ce complexe, je rends hommage à la reine mère Kakou Brou », explique le 21e roi de Moossou. Qui a conduit la visite guidée ; débutée à l’entrée du complexe, au pied d’une statue grandeur nature de ladite reine. On la découvre en position de libations, surplombant une fontaine d’où l’eau remonte jusqu’à la calebasse qu’elle tient en main. Le complexe reflète la personnalité du roi de Moossou. Intronisé le 4 mai 1991, le détenteur de la couronne du royaume est un souverain modèle et moderne. Il a « les pieds ancrés dans la tradition et la tête dans le modernisme ».

Depuis son règne, il a entrepris de moderniser l’héritage familial de l’un des plus anciens royaumes du pays. Il a donc reconstruit la cour royale qui a aujourd’hui fière allure. « Après la construction de la cour royale, tout le monde voulait s’y marier alors qu’elle est sacrée. J’ai donc pensé à créer quelque chose pour qu’on puisse respecter les interdits. D’où l’idée de la construction de ce complexe qui est également un atout touristique pour le royaume », soutient le dignitaire royal. A l’instar de la cour royale modernisée, le Complexe polyvalent reine mère Kakou Brou a été bâti sur les fonds propres du royaume. Il est composé de deux bâtiments. Le premier abrite une grande salle de spectacles et le deuxième (R+1) fait office d’hôtel avec 12 chambres de haut standing climatisées, des bureaux et une autre salle pour diverses cérémonies d’une capacité d’accueil de 100 places assises. La salle du bâtiment principal a, elle, une capacité d’accueil de 1000 places assises avec un niveau supérieur Vip.

Entièrement climatisée, cette grande salle recevra toute sorte de cérémonies : mariages, baptêmes, cocktails, concerts, anniversaires, séminaires, etc. « Je vous donne rendez-vous pour l’inauguration très prochaine du complexe. Vous découvrirez un joyau digne du royaume et de la grandeur de la reine mère Kakou Brou », a conclu sa majesté Nanan Kangah Assomou.

SERGES N’GUESSANT


 | Imprimer


Nos régions